La santé au féminin : Prendre sa santé en main aux différentes étapes de sa vie de femme

La santé des femmes exige des soins différents. Vieillir en santé implique d'’adopter de saines habitudes de vie comme manger sainement, éviter les erreurs courantes de médication, gérer les problèmes de santé, passer les tests de dépistage recommandés et être active. Les femmes souffrent de problèmes de santé uniques aux femmes. Et certains problèmes de santé touchant les hommes comme les femmes peuvent affecter ces dernières d’une façon différente.

Ménopause : période transitoire de la vie d’une femme

Les femmes vont présenter divers signes ou symptômes de ménopause. De nombreuses parties de leur corps utilisent l’œstrogène. Or, en raison de la diminution de ce taux hormonal, il est possible que vous présentiez certains signes liés à la ménopause. De nombreuses femmes n’éprouvent que de très légers symptômes qu’elles traitent facilement en apportant quelques modifications à leur mode de vie. Éviter la caféine en est une; se munir d’un ventilateur portatif pour se rafraîchir le temps d’une bouffée de chaleur en est une autre. D’autres n’ont besoin d’aucun traitement particulier. Toutefois, certains symptômes peuvent signaler la présence de problèmes plus importants.

Voici les changements les plus fréquents pendant la ménopause. Certains font cependant partie du processus normal de vieillissement et ne sont donc pas directement liés à la ménopause.

Changement dans les menstruations. C’est probablement ce que vous remarquez en premier. Vos règles tendent à devenir plus irrégulières. Vos cycles sont plus courts ou plus longs. Le volume du flux menstruel est plus abondant ou diminue. Tous ces changements sont normaux. Pour vous assurer que tout est normal, consultez cependant votre médecin dans les cas suivants :

  • Vos règles sont très rapprochées l’une de l’autre
  • Vos saignements sont abondants
  • Légers saignements vaginaux entre vos règles
  • Vos règles durent plus d’une semaine
  • Vos règles reprennent après une absence de plus d’un an.

Les bouffées de chaleur. Elles touchent la majorité des femmes. Certaines ont des bouffées de chaleur plusieurs années après la ménopause. Elles peuvent être liées aux changements du taux d’œstrogène. Une bouffée de chaleur se caractérise par une sensation soudaine de chaleur dans la partie supérieure ou dans tout le corps. Votre visage et votre cou deviennent rouges. Des taches rouges peuvent apparaître sur votre poitrine, sur votre dos et sur vos bras. De fortes sueurs et des frissons peuvent les accompagner. Les bouffées de chaleur peuvent être très discrètes ou suffisamment fortes pour vous éveiller la nuit (on les appelle « sueurs nocturnes »). La plupart des bouffées de chaleur durent entre 30 secondes et 10 minutes. Elles se produisent plusieurs fois par heure, quelques fois par jour ou seulement une ou deux fois par semaine.

Le cancer chez la femme d’âge mur

Cancer du sein

Le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue auquel une femme pourrait faire face au cours de sa vie, à l’exception du cancer de la peau. Il peut survenir à tout âge, mais le risque augmente à mesure que vous vieillissez. En raison de certains facteurs de risque, certaines femmes sont plus susceptibles de développer un cancer du sein. Or, chaque femme doit savoir ce qu’est le cancer du sein et ce qu’elle doit à faire pour l’éviter ou le détecter.

Ce que vous pouvez faire

Le meilleur moyen de défense est de détecter le cancer du sein à son stade le plus précoce possible : quand il est encore petit, qu’il ne s’est pas propagé et qu’il est plus facile à traiter. Détecter un cancer du sein à un stade précoce est appelé « dépistage précoce ». L’American Cancer Society fait les recommandations suivantes pour le dépistage précoce du cancer du sein :

  • Offrir aux femmes âgées de 40 à 44 ans de commencer un programme de dépistage annuel du cancer du sein par mammographie, si elles le désirent.
  • Les femmes âgées de 45 à 54 ans doivent passer une mammographie chaque année.
  • Les femmes de 55 ans et plus doivent passer une mammographie tous les 2 ans, ou continuer un programme de dépistage annuel.
  • Le dépistage doit se poursuivre aussi longtemps qu’une femme est en bonne santé et qu’elle a une espérance de vie de plus de 10 ans.
  • Toutes les femmes doivent connaître les avantages, les limites et les risques liés aux tests de dépistage du cancer du sein.
  • Les femmes doivent également connaître l’aspect normal ainsi que le senti au toucher de leurs seins et signaler sans tarder tout changement inhabituel à un professionnel de la santé.

Certaines femmes sont plus susceptibles d’être atteintes du cancer du sein – en raison d’antécédents familiaux, d’une mutation génétique ou de certains autres facteurs de risque. Ces femmes devraient également passer une IRM au moment de passer une mammographie. (Le nombre de femmes qui entrent dans cette catégorie est très faible.) Discutez avec un professionnel au sujet de vos facteurs de risque de cancer du sein et du plan de dépistage le mieux adapté à vos besoins.

Cancer du côlon

Le cancer du côlon est communément appelé « cancer colorectal ». Les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de ce type de cancer, qui présentent des polypes sur les parois du côlon ou du rectum, ou qui souffrent d’une maladie inflammatoire de l’intestin sont plus susceptibles de développer un cancer du côlon. De plus, l’embonpoint, une alimentation principalement composée d’aliments riches en gras (surtout d’origine animale), le tabagisme et la sédentarité augmentent les risques de développer ce type de cancer.

Ce que vous pouvez faire

Le cancer du côlon commence presque toujours par un polype - une petite croissance sur la paroi du côlon ou du rectum. Les tests de dépistage permettent de sauver des vies en détectant ces polypes avant qu’ils n’évoluent en tumeur cancéreuse. La résection des polypes évite le développement des polypes en cancer colorectal.

Pour la population à risque moyen de cancer colorectal, l’American Cancer Society recommande un dépistage régulier dès l’âge de 45 ans. Les personnes âgées de plus de 75 ans devraient discuter avec leur professionnel de la santé quant à l’opportunité de continuer le dépistage.

Le dépistage peut être réalisé au moyen d’un test sensible qui recherche les signes de cancer dans les selles (un test basé sur les selles) ou d’un examen qui examine le côlon et le rectum (un examen visuel).

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits