Infection des voies urinaires chez l’homme

Uriner est douloureux ou vous ressentez l’envie urgente et constante d’uriner? Vous souffrez peut-être d’une infection des voies urinaires (IUV). Voici quelques conseils sur la façon de reconnaître et même d’éviter une infection.

Qu’est-ce qu’une infection des voies urinaires?

Une infection peut survenir lorsqu’une bactérie néfaste se loge dans les voies urinaires. L’infection est habituellement causée par nos propres bactéries lorsqu’elles aboutissent là où elles n’ont pas leur place, et dont le type le plus courant est la bactérie E. coli, qui, elle, vit normalement dans l’intestin. Notez toutefois que d’autres bactéries sont parfois à l’origine d’une infection urinaire.

Voici les symptômes les plus courants d’une infection :

  • Sensation de douleur ou de brûlure lors de la miction
  • Mictions fréquentes et envie urgente et constante d’uriner
  • Uriner une faible quantité d’urine à la fois
  • Traces de sang dans l’urine
  • Urine foncée, trouble ou très odorante
  • Sensation d’avoir froid habituellement non accompagnée de fièvre
  • Incontinence urinaire soudaine

Il convient de noter que certaines maladies transmises sexuellement peuvent présenter des symptômes similaires à ceux d’une infection urinaire.

Quels sont les différents types d’IVU?

Le type le plus courant consiste en une infection de l’urètre et de la vessie dont le nom est « infection urinaire basse ». Par ailleurs, une infection peut aussi s’étendre aux voies urinaires supérieures (uretères et reins). On nomme ce type d’infection « infection urinaire supérieure ». Dans ce cas, les symptômes s’aggraveront considérablement et s’accompagneront notamment de maux de dos, de nausées et de fièvre. La présence de fièvre peut également indiquer que les bactéries ont migré vers la prostate.

Sans traitement, une IVU supérieure peut endommager les reins, sans parler du risque qu’elle emprunte la circulation sanguine et se propage dans le système. On parle alors d’un urosepsis, ce qui exige alors le recours à des soins intensifs. Par conséquent, si vous soupçonnez une infection urinaire, vous devez consulter un médecin afin d’obtenir le diagnostic et le traitement adéquat. Plus vite vous obtiendrez de l’aide, plus vite l’infection disparaîtra.

Traitement et soulagement des symptômes

En général, on traite une IVU avec succès à l’aide d’antibiotiques. Il est nécessaire d’effectuer une culture d’urine permettant d’identifier la bactérie et de déterminer ensuite le type d’antibiotique le plus efficace pour la contrer.

Que pouvez-vous faire pour soulager les symptômes?

  • Boire suffisamment de liquides aidera à évacuer les bactéries hors de la vessie.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS*) peuvent soulager certains des symptômes, comme la douleur, la fièvre et l’inflammation.
  • Placer un coussin chauffant sur le bas du dos ou sur l’estomac pour soulager la douleur.

Quelles peuvent être les causes d’une infection urinaire?

Les infections des voies urinaires (IVU) augmentent avec l’âge chez les hommes de plus de 60 ans. Elles sont habituellement liées à l’hypertrophie de la prostate, au vieillissement et à d’autres maladies retrouvées plus souvent chez les personnes âgées. L’hypertrophie de la prostate peut réduire le débit urinaire et rendre plus difficile la vidange complète de la vessie. L’urine restante peut alors constituer un milieu favorable à la prolifération des bactéries.

Comment éviter les infections urinaires?

De simples gestes permettent d’éviter les infections urinaires, notamment essayer de toujours vider complètement sa vessie et rendre difficile l’entrée des bactéries dans les voies urinaires. En outre, reconnaître les premiers signes d’une hypertrophie de la prostate et recevoir le traitement approprié permet de réduire les risques de futurs problèmes liés à la prostate.

Quelques simples conseils pour éviter les infections urinaires

  • Quelques simples conseils pour éviter les infections urinaires
  • Boire suffisamment de liquides et maintenir une bonne hydratation contribuent à évacuer les bactéries.
  • Retirer les produits d’incontinence souillés en procédant de l’avant vers l’arrière.

En cas de difficulté à vidanger complètement votre vessie, attendre quelques instants, changer de position après avoir fini d’uriner, puis essayer à nouveau. Ces mouvements pourraient stimuler la vessie à vider l’urine restante après la miction initiale.

* Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) appartiennent à une classe de médicaments analgésiques qui réduisent la douleur, la fièvre et l’inflammation

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits