Incontinence par impériosité et spasmes de la vessie

Lorsque vous souffrez d’incontinence par impériosité ou de spasmes de la vessie causés par une vessie hyperactive ou par des contractions anormales des muscles de la vessie, vous ressentez habituellement le besoin d’uriner plus souvent (au-delà de la fréquence habituelle de 4 à 8 mictions par jour). Il se peut aussi que vous deviez vous lever la nuit pour uriner. De nombreuses personnes aux prises avec ces troubles urinaires doivent adapter leurs façons de faire, de même que leurs habitudes de travail et leur mode de déplacements afin d’éviter la survenue d’un accident embarrassant. Dans cet article, nous vous ferons part des renseignements qu’il est important de connaître au sujet des spasmes de la vessie et de l’incontinence par impériosité, et des gestes que vous pouvez poser pour en atténuer les symptômes.

Vivre avec une vessie hyperactive ou son fonctionnement anormal

Quand elle fonctionne normalement, la vessie ne vous envoie pas d’avertissement vous signalant un besoin urgent d’aller aux toilettes à peine quelques secondes avant d’uriner. Au contraire, vous ressentez probablement que le besoin d’uriner croît progressivement. Ce n’est pas le cas quand vous souffrez de spasmes vésicaux. Le besoin d’uriner se fait alors subitement sentir. Il se produit quand le muscle de la vessie se contracte ou se comprime, créant un resserrement spasmodique provoquant une irrépressible envie d’uriner.

Le fonctionnement anormal de la vessie peut, lui aussi, provoquer une telle réaction involontaire. Dans ces cas, nous parlons d’incontinence urinaire par impériosité. Elle est causée par de fortes contractions de la vessie qui outrepassent le contrôle de l’ouverture et de la fermeture de la vessie habituellement assuré par les sphincters de l’urètre, ce qui provoque alors des fuites involontaires d’urine.

Souffrir de l’un ou l’autre de ces troubles urinaires peut, pour des raisons évidentes, affecter votre qualité de vie puisqu’elle dépend de votre capacité à trouver les toilettes les plus proches.

Pourquoi cela se produit-il?

De nombreuses causes peuvent être à l’origine des problèmes de spasmes de la vessie et d’incontinence par impériosité :

Apport en liquide

Une consommation excessive d’alcool entraîne une augmentation de l’excrétion d’urine (polyurie) et peut donc provoquer des besoins urgents et des visites fréquentes aux toilettes puisque la vessie se remplit plus rapidement. Le diabète, en raison de l’hyperglycémie (taux glycémique élevé), peut provoquer une augmentation de la soif et du volume des urines. Un meilleur contrôle du diabète réduit ainsi les épisodes d’incontinence urinaire.

Un apport insuffisant en liquides peut également provoquer des besoins urgents d’uriner. En effet, si vous buvez moins dans l’espoir de réduire le besoin d’uriner, vous ne faites peut-être qu’aggraver le problème. Pourquoi? Parce que l’urine concentrée a tendance à irriter la paroi de la vessie, ce qui se traduit par des urines malodorantes, et, encore ici, par l’envie urgente d’uriner. La déshydratation est également un facteur de risque de constipation, qui est un risque connu d’infection urinaire.

Consulter un médecin est le meilleur moyen de découvrir la cause de vos problèmes urinaires. Il ou elle procédera vraisemblablement à l’analyse d’un échantillon de votre urine pour y détecter la présence de bactéries, de sang ou d’autres signes d’infection. Il est également fréquent d’effectuer d’autres tests de mesure de la vitesse de remplissage, de pression intra-vésiculaire et de quantité résiduelle d’urine après miction.

Toute personne, peu importe son âge, peut souffrir d’un problème de spasmes de la vessie, d’incontinence par impériosité ou de fuites urinaires. Voici, ci-dessous, certains des facteurs de risque les plus courants :

  • infection des voies urinaires (les bactéries peuvent irriter la paroi interne de la vessie)
  • forte consommation de café et de boissons énergisantes
  • calculs vésicaux
  • fragilité post-ménopausique des muqueuses pouvant provoquer des brûlures et une irritation de l’urètre féminin
  • irritation par cause extravésicale (prolapsus ou une tumeur ovarienne)
  • constipation
  • hypertrophie de la prostate
  • grossesse
  • surpoids
  • phase postopératoire (intervention chirurgicale pelvienne ou abdominale)

Quand consulter un médecin?

Il convient de consulter votre médecin quand vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • sensation de brûlure pendant la miction
  • fuites urinaires
  • sang dans les urines
  • sans avertissement, un besoin plus urgent d’uriner
  • se lever plusieurs fois la nuit pour uriner

Que pouvez-vous faire?

Si les causes sont d’ordre neurologique ou liées à la présence d’une maladie sous-jacente, vous ne pourrez pas faire grand-chose, à part discuter des interventions chirurgicales et des traitements médicaux. Mais, si les spasmes vésicaux ou l’incontinence par impériosité sont liés à votre mode de vie, vous pourrez poser des gestes qui amélioreront votre qualité de vie. Commencez par éviter de consommer de l’alcool et des breuvages contenant de la caféine, comme le thé, le café, les boissons énergétiques et le chocolat.

Formation et exercices

Les exercices du plancher pelvien, tels que les exercices de Kegel, peuvent contribuer au contrôle urinaire d’une vessie hyperactive. Votre capacité à contracter adéquatement les muscles du plancher pelvien lorsque survient subitement l’envie irrépressible d’uriner peut interrompre l’urgence de la sensation.

Pour les exécuter, il suffit de contracter les muscles du plancher pelvien aussi fortement que possible (comme lorsque vous voulez interrompre le jet d’une miction ou retenir un gaz), de maintenir la contraction pendant au moins cinq secondes et de répéter régulièrement l’exercice afin d’augmenter progressivement le tonus de ces muscles. Un plancher pelvien tonifié accroît votre capacité à résister à l’envie d’uriner. Votre médecin ou votre physiothérapeute peut vous enseigner avec précision la façon de les exécuter correctement.


« Effectivement j'ai pu dormir comme un bébé car je n'avais pas à me soucier du dégât que j'aurais pu faire. La tranquillité d'esprit. Alors aucune crainte durant la nuit. »

-consommatrice TENA® de Québec, QC

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits