Symptômes de la ménopause et voies urinaires

Le fait d’avancer en âge comporte de nombreux avantages. Souvent, la vie a forgé votre confiance en vous et vous a montré ce qui importe réellement. Peut-être vos enfants sont-ils maintenant des adultes? Peut-être avez-vous maintenant du temps pour réaliser ces projets mis de côté pendant vos années consacrées à l’éducation de vos enfants ou à votre carrière? La ménopause ne doit pas vous empêcher de faire ce dont vous avez envie. Il serait donc utile de prendre connaissance des faits marquant cette nouvelle étape de votre vie.

La plupart des gens ont entendu parler des symptômes courants de la ménopause. Pourtant, un sujet reste à l’écart. Il s’agit des effets de la ménopause sur les voies urinaires. Dans cet article, nous passerons ce sujet en revue et aborderons certaines options de traitement pouvant s’avérer efficace et faciliter votre adaptation à certains des changements que subit votre corps.

Ménopause et incontinence

Bien que les taux d’œstrogènes varient tout au long de la vie, on observe de faibles taux chez les jeunes filles et les femmes qui approchent de la ménopause. Les œstrogènes agissent sur de nombreux organes et parties du corps, notamment sur le cerveau, le squelette, l’utérus et le vagin. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles un grand nombre de femmes souffrent d’incontinence à la ménopause. La science n’a pas clairement établi le lien entre l’incontinence et la ménopause. Toutefois, selon une hypothèse plausible, l’incontinence serait causée par la chute des sécrétions d’œstrogènes, ce qui pourrait avoir des répercussions sur l’appareil urinaire et les muscles du plancher pelvien. Un abaissement des taux d’œstrogènes peut entraîner les effets suivants :

1. Altération des tissus

Les tissus tapissant les voies urinaires et les parois vaginales peuvent se dessécher, s’amincir et perdre leur élasticité. Les muscles du plancher pelvien dégénèrent lorsqu’ils ne sont pas stimulés par les sécrétions d’œstrogènes. En général, les effets combinés de l’âge, des accouchements, du poids corporel et de certains facteurs hormonaux sont à l’origine de cette altération des tissus et augmentent le risque de survenue de fuites urinaires involontaires ou d’envies irrépressibles d’uriner.

2. Changement de pH

Pour en savoir plus sur les infections urinaires, cliquez ici

Les lactobacilles sont des bactéries normalement présentes dans les voies urinaires et permettent de maintenir le pH à des valeurs naturellement faibles qui protègent contre les infections. Avec l’âge, le nombre de lactobacilles diminue, de même que la production de mucus. Par conséquent, le pH augmente et les muqueuses s’assèchent, ce qui accroît le risque d’infection puisque les mauvaises bactéries peuvent alors se fixer et se développer plus facilement. L’infection urinaire est également un facteur de risque d’incontinence urinaire.


« J'utilise des protège-dessous TENA tous les jours, j'en ai toujours quelques-uns de plus dans mon sac à main. »

-consommatrice TENA® de
Vancouver, C.-B.


Traitement à base d’œstrogènes

Les traitements à base d’œstrogènes administrés sous forme de crèmes et de suppositoires vaginaux sont un moyen de soulager les symptômes de la ménopause en augmentant l’irrigation sanguine des tissus. L’application locale d’œstrogènes améliore l’hydratation des tissus, rendant ainsi les muqueuses du vagin et des voies urinaires plus épaisses, plus acides et moins fragiles. Elle améliore la capacité du mucus (enduit protecteur à la surface des muqueuses) à se défendre contre les infections, ce qui réduit aussi le risque d’irritation et d’infection des voies urinaires. Par contre, l’administration d’œstrogènes sous forme de comprimés oraux peut aggraver les symptômes de l’incontinence urinaire.

Exercices des muscles du plancher pelvien

Pour en savoir plus sur les exercices du plancher pelvien, cliquez ici

Les muscles de votre plancher pelvien jouent un rôle important dans l’amélioration du contrôle que vous exercez sur votre vessie et vos intestins et dans la prévention des fuites. Il est donc nécessaire de maintenir le tonus de ce groupe musculaire. Ajoutez les exercices de Kegel à votre routine quotidienne. Quelques minutes d’exercices chaque jour contribuent à réduire le risque de fuites. Elles peuvent même les éliminer complètement.

Si vous ressentez le besoin d’obtenir davantage d’aide et de soutien dans la gestion des symptômes de la ménopause, n’hésitez pas à contacter un professionnel de la santé. Il saura vous guider vers les ressources appropriées.

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits