Fuites urinaires pendant et après la grossesse

Petites fuites pendant la grossesse et après l’accouchement

Vous êtes enceinte de huit mois, avez désespérément envie « de faire pipi » et vous tournez la clé dans la serrure qui coince... Le temps que vous arriviez à la toilette et vous avez déjà laissé échapper quelques gouttes d’urine. Scénario familier? De nombreuses femmes ont des fuites urinaires pendant leur grossesse et après la naissance du bébé. Nous nous sommes penchés sur la question et vous donnons ici quelques conseils tout simples afin de renforcer votre plancher pelvien.

Fuites urinaires pendant la grossesse

Votre corps subit d’énormes changements pendant la grossesse. Rien de surprenant alors au fait que votre système urinaire est touché lui aussi.

Le volume sanguin augmente progressivement au cours de la grossesse, ce qui a un impact sur vos reins. Ils produisent ainsi plus d’urine et vous irez donc plus souvent aux toilettes. En outre, il y a aussi ce bébé qui prend de plus en plus de place dans votre utérus, augmentant ainsi la pression sur votre vessie.

D’une part, les hormones qui préparent vos ligaments et vos articulations à l’accouchement relâchent les muscles qui contrôlent le débit urinaire. D’autre part, la constipation, fréquente pendant la grossesse et après la naissance, exerce davantage de stress sur votre plancher pelvien et sur votre vessie. Ces phénomènes ont des répercussions sur les différents muscles des voies urinaires qui assurent alors moins bien leur rôle de soutien et font augmenter le risque de fuites urinaires accidentelles.

Il se peut que vous ayez à vous lever une ou plusieurs fois la nuit pour « aller faire pipi ». Ce phénomène se produit en raison des fluides accumulés dans vos jambes et dans vos pieds qui se retrouvent dans votre circulation sanguine quand vous vous allongerez.

Incontinence urinaire à l’effort pendant la grossesse

Cette petite fuite se produit quand une plus forte pression est exercée sur votre vessie, comme lorsque vous riez, toussez ou éternuez. Le phénomène est assez fréquent. Essayez alors de ne pas trop vous en faire.

Mes fuites pendant la grossesse, est-ce toujours de l’urine?

Les fuites qui se produisent pendant la grossesse sont habituellement des fuites d’urine. Si vous portez un protège-dessous et que la couleur du fluide est jaunâtre, il s’agit probablement d’urine.

Bien entendu, si vous craignez qu’il s’agisse d’une fuite de liquide amniotique, communiquez avec votre médecin ou avec votre sage-femme. Un rapide examen permettra de vérifier si tout se déroule normalement.

Fuites urinaires en période postnatale

L’événement culminant des neuf mois de grossesse est l’accouchement! Lorsque votre bébé sera prêt à venir au monde, vos organes (y compris votre vessie et votre urètre) se seront déplacés pour faire place à cette nouvelle vie. Les muscles du plancher pelvien qui entourent l’urètre, le vagin et l’anus seront distendus et étirés dans tous les sens. Il faudra un peu de temps pour que les choses reviennent à la normale.

Le travail peut-il avoir un effet sur ma vessie?

Si votre travail était accompagné de multiples phases de poussées, votre plancher pelvien a été fortement sollicité. Vous pourriez donc souffrir d’une légère perte de contrôle de votre vessie qui pourrait perdurer un certain temps après l’accouchement.

Vous avez l’impression d’être la seule femme aux prises avec ces petites fuites? Rappelez-vous qu’elles se produisent fréquemment après un accouchement. Rappelez-vous aussi que votre corps possède des capacités d’adaptation formidables face à tous ces changements.

Pendant combien de temps aurais-je des fuites urinaires?

Il se peut que vous ayez des fuites au cours des dernières étapes de la grossesse et des premières semaines suivant l’accouchement. Il est aussi possible que des accidents occasionnels s’échelonnent sur une plus longue période.

Bien que ces petites fuites soient fréquentes auprès des nouvelles mamans, elles peuvent représenter un problème pour certaines. Le port d’une mince protection vous permettra de ne plus vous soucier des « accidents ». Les protège-dessous et serviettes ultraminces TENA vous gardent au sec et vous protègent. Grâce à ces protections, vous n’avez plus à porter un sous-vêtement mouillé jusqu’à ce que vous ayez le temps de vous changer.

Toutefois, si vous soupçonnez la présence d’un problème de vessie plus sérieux, mieux vaut prendre rendez-vous avec votre médecin.

Conseils tout simples pour tonifier le plancher pelvien

Nous vous proposons ici quelques exercices tout simples pour fortifier les muscles du plancher pelvien. Ils ne nécessitent que quelques minutes de votre temps chaque jour. Si vous êtes une nouvelle accouchée, nous vous invitons à les exécuter d’abord en position couchée afin d’éviter d’exercer une pression indue sur la région pelvienne. Avec le temps, vous pourrez les pratiquer à peu près n’importe où! La prochaine fois que vous attendez à un feu rouge, vous saurez quoi faire!

Prenez le temps d’uriner comme il faut

Lorsque vous êtes occupée, la tentation est souvent forte d’uriner à la hâte. Or, même une petite quantité résiduelle d’urine dans votre vessie risque de vous rendre plus vulnérable aux infections urinaires. Essayez de vider complètement votre vessie, chaque fois que vous urinez. Penchez-vous vers l’avant sur le siège des toilettes. Cette position vous aidera à mieux éliminer chaque goutte d’urine avec la miction.

Augmentez l’intervalle de temps entre les visites aux toilettes

À la fin de votre grossesse, votre vessie contient moins d’urine du fait que bébé en limite le volume. À la suite de la naissance, votre vessie doit s’habituer à contenir davantage d’urine.

Votre objectif serait d’uriner 4 à 8 fois par jour ou toutes les 4 à 6 heures. La capacité volumique normale de la vessie est de 300 à 500 ml d’urine. Si vous jugez que le volume de vos mictions est considérablement inférieur à ces chiffres, essayez d’augmenter l’intervalle entre chaque visite aux toilettes. Cela contribuera à augmenter la capacité de rétention volumique de votre vessie tout en faisant travailler les muscles de votre plancher pelvien.

Maintenez une hydratation adéquate

Même si vous avez de la difficulté à contrôler votre vessie, ne limitez jamais la quantité d’eau que vous buvez, surtout si vous allaitez. Si vous êtes déshydratée, votre urine sera plus concentrée. Cela risque d’irriter votre vessie et de provoquer une envie urgente d’uriner même si votre vessie n’est pas pleine.

Boire de l’eau, consommer des liquides facilite la digestion, soulage la constipation et aide à maintenir une bonne santé urinaire. Cette habitude vous rend moins susceptible de contracter une infection de la vessie ou des voies urinaires.

Protège-dessous pour petites fuites

Vous pourriez être tentée de glisser une protection hygiénique contre les règles dans votre sous-vêtement, tout simplement parce que vous en trouverez dans l’armoire de votre salle de bains. Or, les protège-dessous et les serviettes ultraminces de TENA sont spécialement conçus pour absorber l’urine. Ces protections vous garderont donc plus au sec que les produits d’hygiène féminine contre les règles.

En outre, elles vous offrent une triple protection contre les fuites, les odeurs et la moiteur. Pour obtenir plus de renseignements sur nos protège-dessous et nos serviettes TENA ultraminces, jetez un coup d’œil à nos produits sur la page qui suit.

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits