Une belle victoire pour Team SCA à Lorient

C’est le résultat de plus de deux années de travail et d’efforts… Ce jeudi à 4h11 du matin, Team SCA a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la huitième étape de la Volvo Ocean Race entre Lisbonne et Lorient après 3 jours, 13 heures, 11 minutes et 11 secondes de course. Sa première victoire dans ce tour du monde.

Une étape courte, mais intense, avec tous types de conditions, des vents faibles du départ le long de la côte portugaise, à la remontée au près dans du gros temps dans le Golfe de Gascogne. Plusieurs équipières ont d’ailleurs souffert de ces conditions difficiles. « Le mal de mer a pris une partie de l’équipage en otage. Mais heureusement, nous nous étions bien préparées pour le Golfe de Gascogne. 24 heures au près à taper dans tous les sens. Pour certaines, ça a été un enfer, avec un cycle interminable à boire, essayer de manger, être malade, et recommencer, mais le fait d’être en tête de la flotte rend les choses un peu plus soutenables », commentait Annie Lush hier soir dans le dernières heures de course.

Team SCA a mené la flotte sur plus de la moitié du parcours et a su contrôler ses adversaires jusqu’à l’arrivée. En entrant dans le Golfe de Gascogne où étaient annoncé plus de 30 nœuds de vent, elles ont choisi une option tactique au large qui s’est avérée plus favorable. La flotte s’est scindée en deux, quatre bateaux préférant rester à la côte. Team SCA n’était alors plus le chasseur, mais le chassé et l’équipage a su conserver sa position en gardant son sang-froid jusque dans les dernières heures de course, pour l’emporter confortablement devant le reste de la flotte.

Les performances de l’équipe sont en constante progression depuis le début du tour du monde, et cette victoire fait taire les critiques qui prétendaient qu’un équipage 100% féminin ne pouvait pas être compétitif dans cette course. « Elles ont toujours été présentes avec les gars, mais parfois pour réussir, il faut naviguer à la perfection, et il leur manquait quelques petits détails. Or dans cette étape, elles ont fait tout ce qu’il fallait. Et quand on a tout bon, on gagne », a commenté Joca Signorini, coach de Team SCA.

Arrivée à quai, Sam Davies, skipper de l’équipe a déclaré : « Merci à tous pour votre soutien. C’est une belle récompense pour tout le travail que nous avons fait. C’est énorme pour nous. Il y avait une montagne à gravir pour arriver jusqu’ici. Les conditions ont été particulièrement éprouvantes, mais nous avons tenu bon. Nous sommes vraiment heureuses d’avoir réussi à rester en tête dans ce gros temps. Ce n’était pas facile dans le Golfe de Gascogne. Mais je suis fière de la façon dont nous avons navigué. C’était assez violent à bord, pendant environ 36 heures. Et si j’avais pu choisir une étape à gagner, cela aurait été celle là, avec l’arrivée à Lorient, donc je suis doublement heureuse !! »