Conseils pour le maintien de la santé de votre proche

Vous pouvez jouer un rôle très important dans le maintien de la santé de votre proche. Suivez les conseils suivants afin que votre proche se sente bien.

Soins médicaux Assurez-vous que votre proche se présente à tous ses rendez-vous médicaux. Accompagnez-le à certains de ceux-ci de sorte que vous pourrez surveiller ses traitements et intervenir pour lui.

Préparez une liste de questions et de préoccupations dont vous discuterez avec le médecin. Avez-vous observé de nouveaux symptômes? Certains médicaments ont-ils des effets secondaires? Avez-vous remarqué des choses dont votre proche n’a pas conscience ou à propos desquelles il oublie de poser des questions?

Innocuité des médicaments De nombreux aînés prennent beaucoup de médicaments. Il est alors facile de se confondre, de sauter une dose ou de prendre un médicament en double. Vous pouvez simplifier cette tâche :

Procurez-vous un pilulier hebdomadaire compartimenté et aidez votre proche à l’organiser. Servez-vous de minuteries ou d'alarmes pour rappeler à votre proche de prendre ses médicaments. Et si son programme de médicaments est trop compliqué, demandez à son médecin s’il est possible de le simplifier en utilisant des médicaments ou des dosages différents.

Activité physique Encouragez votre proche à demeurer actif. L’exercice peut améliorer son état de santé, son sommeil, son humeur. Cela permet aussi d’augmenter sa force et de diminuer le risque de chutes.

Proposez-lui de faire de courtes promenades dans le voisinage ou d’aller nager au centre communautaire. Si cela ne semble pas l’attirer, encouragez votre proche à pratiquer d’autres activités, comme le jardinage. Bien sûr, demander l'avis de son médecin avant d'entreprendre toute forme de programme régulier d’exercices est toujours une bonne idée.

Santé mentale Surveillez les signes de dépression ou d'anxiété et ne présumez pas que les problèmes vont s’améliorer d'eux-mêmes. Vous pouvez en parler à son médecin et obtenir l’aide d’un thérapeute.

Bonne alimentation Encouragez votre proche à bien s’alimenter. Lorsque vous faites l’épicerie, choisissez des aliments nutritifs faciles à préparer. Vous et ses autres proches pouvez lui préparer et lui apporter des mets congelés qu’il pourra réchauffer au four ou au micro-ondes. Vous n’avez qu’a vous assurer qu’ils sont clairement étiquetés et datés. Regardez aussi le contenu de son réfrigérateur et de son garde-manger pour vous assurer que votre proche ne risque pas de consommer un aliment périmé.

Bracelet ou pendentif médical Procurez-lui un bracelet ou un pendentif d’identification médicale indiquant clairement son nom et tout antécédent médical important en cas urgence.

Vous pourriez aussi envisager d’inscrire votre proche à un service qui fournit un bracelet ou un pendentif d’alarme relié à un service d’assistance en cas d’urgence.

Instruments et ustensiles pratiques Vérifiez si votre proche éprouve des difficultés à exécuter des tâches élémentaires comme se servir d’un ouvre-boîte ou ouvrir un robinet. De simples instruments souvent peu coûteux peuvent facilement régler ces problèmes. Par exemple, des pinces de préhension qui permettent d’atteindre les objets en hauteur sans avoir à se tenir debout sur une chaise et risquer de tomber. Ou encore, des ustensiles de cuisine dotés de très larges poignées beaucoup plus faciles à utiliser pour les personnes atteintes d’arthrite.

Environnement sécuritaire Faites attentivement le tour de l'endroit où habite votre proche afin de repérer tout risque de danger. Assurez-vous qu’aucun objet ne risque de le faire trébucher, comme un tapis, une carpette, ou encore, une pile de journaux.

Remplacez les ampoules grillées et maintenez un bon éclairage dans chaque pièce. Si votre proche est atteint d’Alzheimer, vous devrez peut-être apporter des changements plus importants comme poser des verrous sur certains meubles ou armoires et retirer les boutons de la cuisinière.

Rénovations De simples changements apportés au domicile de votre proche peuvent lui permettre de vivre de façon autonome plus longtemps. Certaines solutions sont relativement peu coûteuses, comme l’ajout de barres d’appui la salle de bain ou le remplacement des poignées de porte par des modèles plus faciles à ouvrir. Vous pourriez également envisager d'effectuer des rénovations plus coûteuses et plus complexes telles que l’installation d’une monte-escalier. Parlez à son médecin ou à un travailleur social au sujet des améliorations à apporter. Ils sauront vous guider.

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits