Conseils et soutien pour les aidants

S'occuper d'un proche est une lourde tâche qui s’accompagne d’une foule d’émotions comme l’amour et la satisfaction, mais qui peut également conduire à des sentiments de culpabilité, d'angoisse, de colère et d'épuisement.

Nous avons parlé à des aidants et consulté des groupes de soutien un peu partout au pays et avons choisi leurs meilleurs conseils pour vous aider à vous occuper aussi bien de vous que de vos proches. Vous trouverez ici des conseils et du soutien pour les aidants de la part de personnes qui ont été dans la même situation que vous.

  1. Il est normal de demander de l’aide

  2. Les amis et la famille sont d'une grande aide et d'un grand soutien pour les aidants. N'hésitez pas à faire appel à eux. Ne pensez pas qu'il leur déplaira de vous donner un coup de main. Souvent ils vous admirent et ne demanderaient pas mieux que d’alléger votre fardeau. Demander de l'aide ne constitue pas un signe de faiblesse. Cela pourrait, au contraire, vous donner le temps de reprendre votre souffle pour être encore plus efficace.

    Demandez à des membres de votre famille de se charger de certaines tâches dans la maison ou de s'en occuper à des moments précis de la semaine. Profitez des réunions de famille pour le faire, car ils seront plus enclins à se proposer s’ils voient les autres s'impliquer. Faites un horaire pour confirmer la participation de chacun. Si la tâche paraît trop lourde pour une seule personne, constituez des équipes de deux.

    Acceptez l'aide de vos amis. S'ils vont faire des courses et qu'il vous manque certaines choses, ça ne les dérangera pas de vous les procurer. Ils pourront même vous aider pour certaines autres tâches ménagères comme tondre la pelouse. Et n'oubliez pas : l'aide que vous acceptez n'est pas forcément liée directement à la personne dont vous vous occupez. Chaque geste qui peut vous faire gagner du temps pour avoir un répit est bienvenu.

  3. Parlez des bons et des mauvais moments

  4. Nous savons tous qu'il y a de bons moments quand on s'occupe d'une personne proche souffrant d'incontinence, mais aussi des moments plus pénibles. Il y a des instants de maladresse, des rires partagés et des occasions où vous vous rendez compte à quel point il est valorisant de donner le meilleur de soi. En transmettant ces tranches de vie, vous pouvez encourager et soutenir d'autres personnes qui vivent la même situation. Et vous-même ferez plus facilement la part des choses. Une fois par semaine ou par mois, arrangez-vous pour réunir tous ceux qui vous aident à prendre soin de votre proche. En discutant avec eux des bons et des mauvais moments, vous créerez votre propre réseau de soutien et pourrez ainsi vous libérer un peu de la pression quotidienne.

  5. Canalisez les sentiments de colère et de frustration

  6. Il peut arriver que la personne dont vous prenez soin, submergée par la frustration, dirige sa colère vers vous. Si tel est le cas, dites-vous bien que cette personne n'a pas choisi de dépendre de vous. Elle n'a pas eu le choix et cela peut entraîner un profond désarroi. Si vous ressentez de la colère, dirigez-la vers la maladie plutôt que vers l'être humain qui en souffre. Au besoin, faites venir une troisième personne pour calmer les tensions et alléger votre fardeau.

  7. Écrivez

  8. L'une des plus anciennes recettes et l'une des meilleures pour composer avec les hauts et les bas est de les écrire. L'effet thérapeutique de l’écriture explique peut-être la vieille tradition du journal intime. Bien sûr, après une longue journée harassante, vous n'aurez probablement pas l'énergie d'écrire un roman. Mais pourquoi ne pas, une fois par semaine, prendre le temps d'écrire ce qui a bien ou moins bien fonctionné? Faites une liste. Inspirez-vous des bonnes choses pour organiser la semaine à venir. Puis examinez les points sensibles et voyez comment vous pourriez les améliorer.

  9. Faites de votre santé une priorité

  10. Aucun doute là-dessus : pour être efficace, un aidant naturel doit être et se tenir en forme. Sachez reconnaître quand vous n'êtes pas dans votre assiette et prenez les mesures qui s'imposent pour retrouver la forme. On néglige souvent son alimentation quand on s'occupe de quelqu'un. Le temps passe vite et vous en manquez souvent pour bien manger. Prenez trois bons repas par jour. Vous aurez plus d'énergie et vous vous sentirez beaucoup mieux.

  11. Accordez-vous un répit, c’est très important

  12. Si vous vous sentez dépassé, ne vous culpabilisez pas! Prenez le temps de vous habituer à vos nouvelles responsabilités et de vous adapter à votre nouvelle organisation de vie. Vous devez aussi vous accorder régulièrement du temps libre. Félicitez-vous de l'excellent travail que vous venez de réaliser et, surtout, pensez à vous de temps à autre, après tout, vous le méritez!

  13. Allez prendre l’air

  14. Vous avez probablement l'impression d'entendre votre grand-mère, et elle avait raison : il n'y a rien de mieux qu'un peu d'air frais quand le temps le permet. Même une marche de 5 minutes jusqu'au coin de la rue ravive l'esprit et permet de prendre du recul. Sortez chaque jour un peu pour vous remonter le moral et faire le plein de vitamine D. Cela vaut aussi bien pour vous que pour la personne dont vous vous occupez. Si elle est en état de sortir de temps en temps, encouragez-la à le faire.

  15. Gâtez-vous

  16. Accordez-vous chaque jour un instant pour vous faire plaisir. Chaque matin, fixez-vous un moment de la journée juste pour vous. Rien que de le savoir vous stimulera. Un gâteau au chocolat en milieu d'après-midi, un verre de vin en fin de journée ou un bon bain chaud. Choisissez quelque chose qui vous fait vraiment plaisir, tenez bon et appréciez ce moment à sa juste valeur.

  17. Soyez fier de ce que vous faites

  18. Vous travaillez dur au point d'en oublier ce que cela représente : le bien-être, le réconfort et la dignité de celui ou celle dont vous vous occupez. La routine peut facilement prendre le dessus. Alors, efforcez-vous de tirer systématiquement de la satisfaction de vos efforts. Les aidants naturels constituent un groupe de personnes dont la société ne peut se passer. Il est important de ne pas l'oublier et de le rappeler à votre famille et à vos amis.

  19. Apprenez à vous appuyer sur des organismes professionnels et à chercher leur soutien

  20. Il existe peut-être des centres de jour pour adultes ou des organismes de soins de santé près de chez vous. N'hésitez pas à communiquer avec eux. Ils prendront bien soin de votre proche pendant quelques heures, et vous pourrez vous détendre ou vaquer à d'autres occupations. De plus, ce sera l'occasion pour votre proche de tisser des liens avec d'autres personnes. Souvent de tels organismes s'occupent du transport, organisent des activités de groupes comme des excursions d'une journée et préparent des collations. Certains proposent même de livrer les repas à domicile.

    Il existe également d'autres services : les pharmacies qui livrent gratuitement les commandes, ou des groupes d’étudiants ou de jeunes qui organisent des initiatives pour leurs membres et les étudiants. Si vous participez à la vie communautaire, vous pourriez obtenir de l'aide en retour. Il existe un peu partout des soignants professionnels qui s'occupent des personnes incontinentes à domicile. Ils peuvent vous libérer pour que vous puissiez aller visiter un ami ou vous occuper un peu de vous. Et si vous envisagez de partir quelque temps, en vacances par exemple, vous pourriez vous renseigner sur les établissements qui acceptent les séjours temporaires.

    Vous trouverez une liste d'organismes sous la rubrique de liens utiles. Sinon, renseignez-vous auprès de votre centre local de services communautaires pour connaître les services offerts dans votre région. Renseignez-vous sur les moyens offerts dans votre localité.

  21. Prenez contact avec d'autres soignants ou aidants naturels

  22. Participez à un groupe de soutien - soutien pour les aidants de la part d'autres aidants. Vous rencontrerez rapidement d'autres personnes qui vivent près de chez vous et qui sont dans la même situation que vous. En effet, c'est rassurant de rencontrer des gens qui vivent les mêmes expériences que vous. Vous pourrez en tirer de précieux conseils et des trucs qui vous faciliteront la vie.

  23. Vérifiez à quels services ou avantages vous avez droit

  24. Il est possible que vous ayez droit à de l’aide ou une forme de financement ou de remboursement de votre régime d'assurance-maladie. Vérifiez les possibilités et vos droits concernant les médicaments d'ordonnance et leur remboursement. Si tel est le cas, communiquez avec les responsables du régime d'assurance-maladie ou votre propre société d'assurance.

  25. Renseignez-vous

  26. Continuez de vous informer sur les produits, les techniques, les nouvelles idées. Vous serez ainsi en mesure de faire les meilleurs choix pour vous et votre proche. Et cela vous aidera aussi à rester en contact avec la vaste communauté des aidants naturels.

Ressources utiles

Commentaires sur les produits