Incontinence pendant la grossesse et la santé de vos voies urinaires

Vous serez peut-être surprise d'apprendre que, comme les carences en acide folique et les nausées matinales, les fuites urinaires ne sont qu'un des problèmes de santé courants dus à la grossesse. L'incontinence est un phénomène tout à fait normal lié à la grossesse. Nous allons vous expliquer ici ce qui arrive exactement à votre vessie pendant la grossesse et après l'accouchement. Comme vous le verrez, votre vessie passe par une période plutôt difficile.

Le calendrier ci-dessous illustre comment la grossesse affecte votre système urinaire.

1er trimestre

1er trimestre

L'un des premiers signes de la grossesse est un besoin plus fréquent d'uriner. Pourquoi? Quand vous êtes enceinte, la quantité de sang qui circule dans votre corps augmente sensiblement, ce qui amène un volume important de liquide à passer par votre vessie. Parallèlement, votre utérus s'agrandit (à 12 semaines, il est de la taille d'un pamplemousse!) et impose une pression supplémentaire sur la vessie, qui se trouve juste au-dessous.

CONSEIL : Buvez beaucoup, mais limitez les boissons diurétiques comme le thé et le café. C'est le moment de commencer vos exercices de renforcement du plancher pelvien.

2e trimestre

2e trimestre

Vous remarquerez peut-être que vous avez plus souvent besoin d'uriner, surtout la nuit. C'est tout simplement parce que, quand vous êtes couchée, une partie des liquides retenus au niveau de vos jambes et de vos pieds pendant la journée retrouvent le chemin de la circulation sanguine, et donc de votre vessie. L'incontinence est un phénomène tout à fait normal à cette étape de la grossesse. À mesure que votre bébé grossit, la pression exercée sur les muscles du plancher pelvien augmente. Parallèlement, votre corps produit une substance myorelaxante, la progestérone, qui permet à votre corps de s'adapter à la croissance du bébé.

CONSEIL : Penchez-vous vers l'avant quand vous urinez pour vider complètement la vessie.

3e trimestre

3e trimestre

C'est pendant ce trimestre que votre bébé prend le plus de poids, et appuie donc vraiment sur votre vessie. L'incontinence d'effort (pertes d'urine quand vous toussez ou éternuez) est très fréquente à ce stade. C'est aussi à cette période-là que votre corps produit le plus de progestérone pour s'élargir au fur et à mesure de la croissance du bébé. Si vous constatez des fuites importantes, il peut s'agir de liquide amniotique, un liquide fluide, clair et sans odeur parfois teinté de traces de mucus ou de sang. Dans ce cas, vous devriez communiquer avec votre gynécologue.

CONSEIL : Si vous ressentez des brûlures ou des douleurs lorsque vous urinez, avertissez votre gynécologue; il peut s'agir d'une infection urinaire.

Les premiers jours après l'accouchement

Les premiers jours après l'accouchement

Les premiers jours après l'accouchement, vous urinerez souvent et beaucoup, car votre corps éliminera tous les liquides retenus pendant la grossesse.

Après l'accouchement, 20 % des jeunes mamans risquent de présenter une incontinence à l'effort post-partum (reportez-vous à la rubrique Types d'incontinence chez la femme pour en savoir plus). Par ailleurs, si les forceps sont utilisés pendant l'accouchement, les muscles du périnée risquent de se trouver fortement distendus : les risques d'avoir ensuite des fuites urinaires atteignent alors 36 %. Pendant les sept à dix jours qui suivent, vous devrez aller aux toilettes aussi souvent qu'avant votre grossesse, mais les muscles de votre périnée seront fortement distendus.

CONSEIL : Il est vraiment important de faire vos exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien à ce stade. Cela vous aidera à retrouver le contrôle de votre vessie.

La nouvelle maman

La nouvelle maman

Si vous discutez avec d'autres mères, vous verrez qu'il est très fréquent d'avoir des fuites urinaires dans les mois qui suivent l'accouchement. Et cela peut vraiment peser sur votre bien-être.

Des recherches ont même montré que l'incontinence liée à la maternité pouvait engendrer des dépressions postnatales. Il est donc important de ne pas laisser ce trouble vous démoraliser. En utilisant des protections pour les fuites urinaires, vous retrouverez immédiatement fraîcheur, confiance en vous et sécurité; ces protections sont tout spécialement conçues pour emprisonner la moindre fuite d'urine. De plus, les protections TENA bénéficient du procédé Odour Control pour neutraliser toute odeur suspecte. Vous devez également vous efforcer de pratiquer de manière régulière vos exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien. Pour vous aider, suivez notre programme d'exercices tout en douceur. Si la perspective de l'incontinence vous inquiète, consultez votre médecin.

CONSEIL : Si vous retrouvez d'autres mères rencontrées pendant votre grossesse, n'hésitez pas à en parler. Il s'agit d'un problème très répandu et il est fort probable qu'elles sont ou seront touchées elles aussi. Vous pouvez également lire les témoignages d'autres femmes. Il est toujours profitable et réconfortant de pouvoir parler avec quelqu'un qui vit ce que l'on vit. Nous vous invitons à publier votre histoire dans la rubrique Témoignages intrépides afin d'encourager d'autres mamans qui, comme vous, souffrent de fuites inattendues.

«J'avais l'esprit complètement en paix sachant que je ne subirais plus de fuites.»

- Consommateur TENA® de Sainte-Sophie, QC

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits