Parlons d’incontinence
Lançons la conversation

C’est tabou, c’est maladroit, c’est l’éléphant dans un magasin de porcelaine : l’incontinence. Cependant, si quelqu’un que vous aimez en souffre, vous aurez à soulever la question tôt ou tard. Mais, ce terme ne doit pas nécessairement vous mettre mal à l’aise. Tout est dans la façon de présenter le sujet.

Bien qu’au départ vous aurez l’impression de naviguer en eaux troubles, la bonne nouvelle est que beaucoup de travail a déjà été réalisé pour vous aider dans votre cheminement — en commençant par le fait que l’incontinence n’est pas peu commune et en terminant par le fait que votre proche est conscient du sujet, mais gêné d’en parler sans un petit coup de pouce de votre part. Dans ces nouvelles expériences désagréables de fuites inattendues, vos proches peuvent ne pas être conscients des multiples options qui s’offrent à eux, et qui pourraient les aider à mener une vie remplie et sans peur. Et, après tout, le seul but d’avoir cette « conversation » est de trouver une solution, qu’il s’agisse d’une visite chez le médecin afin de trouver la cause du problème, ou se fixer un calendrier de visites régulières à la toilette pour « battre de vitesse » les fuites inattendues, ou encore, trouver le produit de soins personnels idéal qui garantira son confort et lui assurera ainsi une vie confiante et sans tracas.

Toutefois, ce sont des questions difficiles à soulever. Ci-dessous, veuillez trouver des recommandations ainsi que des trucs pour aborder ce sujet délicat :

Ne pas remettre la discussion à demain

Si vous pensez que les fuites constituent un obstacle dans la vie de votre proche, n’attendez pas avant d’aborder une conversation avec elle ou lui sur le sujet. Ignorer un problème ne le fera pas disparaître. En effet, et cela pourrait rendre la première discussion encore plus difficile vu que la tension et le malaise augmentent de jour en jour. Rappelez-vous que le plus tôt vous discuterez du problème, le mieux cela vaudra pour votre proche puisqu’elle ou il se sentira plus libre à nouveau.

Prendre en compte les sentiments de votre proche

La honte, la frustration et le sentiment de culpabilité : voilà des émotions complètement normales pour celle ou celui qui a des « accidents » urinaires. Et personne ne s’attend à ce que cela lui arrive. Or, avant de parler du problème avec votre proche, pensez à la manière dont elle ou il se sent. En effet, en comprenant son état d’esprit, vous pourrez, plus facilement, choisir la meilleure façon d’aborder le sujet afin qu’elle ou il puisse relever ce défi le plus adéquatement possible – ou, du moins, engager avec votre proche une première conversation en tête-à-tête.

Choisir une approche

Puisque c’est vous qui soulevez la question, il vous revient de donner le ton à la conversation. D’un côté, c’est normal d’être gêné, mais si vous vous sentez inconfortable, votre proche se sentira aussi inconfortable que vous. De l’autre côté, si vous affrontez la tempête avec témérité en regardant la situation en face, ainsi que les solutions possibles, alors votre optimisme aidera votre proche à se sentir en sécurité et en contrôle de la situation.

  • Rétablissez les faits

    Allez droit au but, mais sans en faire un gros cas. Détournez gentiment la conversation avec votre proche pour aborder le sujet au fil de la conversation, sur le même ton. Ainsi, en discutant du sujet de façon normale, et sans tabou, tout le monde se sentira plus confiant.

  • Conversation à cœur ouvert

    mais avec empathie et en démontrant que vous vous préoccupez à son sujet parce que vous tenez à elle ou à lui. Vous voulez qu’elle ou il reprenne le contrôle de sa vie et retrouve tout le confort possible, et ce tant pour son bien-être que pour le vôtre.

  • L’humour

    Parler de ce qui lui arrive à la légère sans toutefois banaliser les faits. Bien que tout le monde n’ait pas le sens de l’humour, pour certains, c’est un moyen assuré d’engager une conversation honnête. Quelquefois, l’humour rend la vie plus facile.

Décider sur quoi concentrer la conversation

En choisissant le sujet de la conversation, vous pourrez orienter celle-ci et alléger ainsi le sentiment de culpabilité et de perte de dignité que peut ressentir votre proche. Quelle que soit l’approche que vous aurez choisi d’utiliser, assurez-vous que votre proche comprenne que vous êtes là pour elle ou lui. En effet, vous cherchez tous les deux à atteindre le même but, celui de lui redonner le contrôle sur sa vie et de rendre celle-ci aussi confortable qu’elle puisse être, et sans soucis. Nos recommandations sont, entre autres :

  • Mettez l’accent sur le fait que la situation est normale.

    Présentez le sujet de l’incontinence sous un angle qui ne pointe pas du doigt votre proche. Cela lui permettra d’éliminer tout sentiment de culpabilité. L’incontinence est une condition assez répandue. En effet, selon l’article de l’Association nationale sur l’incontinence (National Association for Incontinence) rédigé en 2014 et intitulé « Qu’est-ce que l’incontinence? », un adulte sur cinq âgé de 40 ans ou plus sera aux prises avec des fuites inattendues à un moment ou à un autre de sa vie. Aussi, si votre but est de présenter divers produits qui pourraient l'aider dans cette situation, optez pour des termes généraux tels « culottes » ou encore, « sous-vêtement de nuit » au lieu de « couches ».

  • Insistez sur le fait que ce n’est pas sa faute.

    L’incontinence est une condition médicale. C’est ce qui explique pourquoi ce n’est pas la faute de votre proche. En effet, selon l’article de l’Association nationale sur l’incontinence (National Association for Incontinence) rédigé en 2014 et intitulé « Les divers types d’incontinence urinaires », l’AVC, le diabète, certaines chirurgies ainsi que la démence ne constituent que quelques-unes des conditions pouvant causer la perte de contrôle de la vessie. C’est pourquoi il existe des traitements pour faire cesser les fuites. Votre proche a probablement besoin d’être mis au courant de ces faits pour se sentir confiant(e) et ne pas ressentir de honte.

  • Offrez une solution provisoire immédiate.

    Si vous n’avez pas de solution à long terme en vue, vous pourrez proposer une solution immédiate et nécessitant peu de soins pour contrôler les fuites inattendues. Il existe une foule de produits spécialement conçus à cet effet, offrant confort et discrétion et dont le vaste éventail s’étend des protège-dessous aux culottes ajustables pour la nuit. De plus, il est possible d’obtenir des échantillons gratuits afin de trouver le produit le mieux adapté aux besoins. Ainsi, TENA® propose des trousses d’échantillons multiples comprenant plusieurs types de protection que votre proche pourra essayer. Rien de mieux qu’une solution immédiate et concrète pour redonner confiance en soi!

Choisir un sujet déclencheur de conversation

Briser la glace est la partie la plus difficile. Choisissez le bon mot. Une fois la vérité au grand jour, toutes les conversations qui suivront seront plus faciles. Par exemple :

« Je ne peux te dire combien on s’est senti mal à l’idée d’avoir à changer si souvent les draps dernièrement. Ça me dérange de te voir te sentir ainsi. Savais-tu qu’il existe des culottes de nuit que tu pourrais porter pour t’aider? »

(Solution immédiate à cœur ouvert)

« Parlant de plans pour souper, j’ai remarqué que tu as refusé des invitations récemment. Si c’est parce que tu te préoccupes d’avoir un accident, on peut y remédier — il y a habituellement une raison médicale, et tu n’as pas à abandonner les choses que tu aimes faire. »

(Rétablir les faits et déculpabiliser)

« Alors, tu connais cette pub que nous venons de voir sur les produits de soins personnels? Je pense que tu devrais passer la prochaine audition pour faire l’annonce publicitaire à la prochaine distribution des rôles. Ton visage sera fabuleux à l’écran. Sérieusement parlant, ces pubs existent parce que ça concerne un très grand nombre de personnes. »

(Avoir le sens de l’humour, et considérer la situation comme normale)

Maintenir le dialogue

En décidant avec votre proche d’un plan d’action, vous pourrez l’aider à prendre la voie de la solution et vous préparerez le terrain pour les futures conversations sur le sujet. Votre proche aura besoin de votre soutien et de vos encouragements alors qu’elle navigue dans un mode de vie nouveau pour elle. Une fois la glace brisée, il vous sera plus facile d’aborder le sujet au fur et à mesure des événements. Des étapes possibles dans la gestion de la communication comprennent notamment :

Étape 1 : collecte de l’information
  • Posez à votre proche des questions sur ses symptômes. Par exemple, quand les fuites ont-elles commencé? Quand ont-elles tendance à survenir? Ces fuites sont-elles sévères ou légères? Y a-t-il des tendances ou des agents déclencheurs? Plus vous obtiendrez d’informations sur la situation de votre proche, plus vous pourrez l’aider à trouver les meilleurs produits contre l’incontinence et déterminer la fréquence quotidienne à laquelle elle ou il devra se changer.

  • Envisagez de parler à un expert. En vous adressant au professionnel de la santé de la famille, vous pourrez trouver des réponses à vos questions qui vous aideront tous les deux à faire face aux conditions médicales sous-jacentes. Avant la visite, parlez à une infirmière ou à un autre professionnel de la santé afin de savoir quels types d’informations seraient nécessaires tels que l’histoire médicale détaillée et une liste de médicaments et de traitements. Au cours de la visite, les questions à poser à un professionnel de la santé sont les suivantes :

    • Qu’est-ce qui cause l’incontinence? Existe-t-il des causes médicales sur lesquelles se pencher?
    • Existe-t-il des aliments, boissons et activités que l’on doit éviter?
    • Existe-t-il des exercices qui pourraient favoriser un meilleur contrôle de la vessie?

  • Le professionnel de la santé de votre proche pourrait poser des questions sur les symptômes afin de déterminer le type d’incontinence dont elle souffre et la manière de la traiter :

    • L’incontinence par impériosité consiste en un besoin pressant et soudain d’uriner et qui provoque des fuites avant même que la personne ne puisse arriver aux toilettes.
    • L’incontinence à l’effort survient au cours de certaines activités telles que tousser, éternuer ou rire.
    • L’incontinence par débordement ou trop-plein est le résultat d’une vessie qui n’est pas complètement vidée. Ce qui provoque des fuites.
    • L’incontinence mixte consiste en plus d’un type d’incontinence.

Les amis et les professionnels de la santé peuvent vous offrir du soutien quand vous effectuez une recherche sur l’incontinence. Demandez, par exemple comment d’autres ont abordé le sujet de l’incontinence avec ceux qui avaient besoin de soins? Quels sont les produits qui ont le mieux fonctionné dans certaines situations? Est-ce qu’il existe des ressources à recommander? Des blogues, des forums de discussion pour aidants ou encore, des commentaires et des évaluations sur les produits constituent une ressource supplémentaire importante si vous voulez poser des questions de manière anonyme ou vous désirez entendre d’autres points de vue. De plus, en apportant votre propre contribution et en partageant votre propre expérience, vous pouvez réduire le stress qui peut mener à l’épuisement de l’aidant naturel.

Demandez et essayez des trousses d’essai du produit. Inscrivez votre proche immédiatement. Des échantillons gratuits peuvent être livrés discrètement à son domicile en l’espace de quelques jours. Assurez-vous que votre proche essaie plusieurs produits différents en guise de comparaison. Demandez-lui par exemple :

  • Quel produit est confortable? Quel est celui qui ne l’est pas?
  • Est-ce que les produits te procurent le bon niveau d’absorption?
  • Est-ce que chacun des produits convient pour des occasions différentes?
  • Est-ce que des vêtements conviennent mieux pour certains produits spécifiques?

Étape 2 : Ensemble, élaborez un plan
  • Commencez un programme d’exercices et une diète afin d’aider votre proche à empêcher les fuites. Les exercices améliorent la maîtrise de la vessie, et les changements dans la diète tels que l’élimination complète des boissons et aliments déclencheurs, ou un peu avant l’heure du coucher, peut contribuer à minimiser les fuites ou encore, l’aider à avoir un certain contrôle de la situation.
  • Si des visites régulières chez le médecin se révèlent nécessaires, aidez votre proche à fixer ces rendez-vous afin qu’elle ne les oublie pas.
  • Effectuez un achat intelligent : commandez un stock adéquat de produits pour différentes situations afin que votre proche ne manque pas de produits de protection. Aidez-la à trouver des endroits discrets tels que des sites en ligne fiables où elle pourra en toute confiance et confortablement acheter les produits dont elle a besoin.
Étape 3 : Fixez des rendez-vous pour un suivi
  • Fixez-vous un moment pour discuter de son nouveau style de vie une fois que votre proche aura vécu l’expérience de sa nouvelle routine de soins personnels. Le fait de fixer d’avance une date et un temps peut aider à ouvrir la porte aux conversations suivantes et motiver votre proche.
  • Des conversations de suivi complémentaires peuvent être déclenchées par des événements tels la visite d’un médecin, des changements dans les médicaments ou le renouvellement des prescriptions médicales ou encore, par le besoin d’acheter plus de produits de soins personnels. Au fur et à mesure que votre proche acquiert de la confiance et se sent plus confortable dans sa nouvelle routine, il vous sera plus facile de maintenir ces conversations avec elle!
  • Une fois tout ce travail accompli, l’incontinence pourra se réduire à une simple pensée secondaire plutôt que prendre l’ampleur d’un fardeau. Afin de prendre le contrôle, il faut reconnaître le problème et agir en conséquence. Vous pouvez devenir le motivateur qui aidera votre proche à se débarrasser de sa peur et à reprendre en main sa vie avec confiance et enthousiasme.


 
 
 
 
 
 



« Il faut que la couche soit vraiment bien mis et bien ajuster pour éviter les fuites...Très discret et absorbant. »

Consommatrice TENA de Québec

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits