Conseils d’experts aux aidants pour la gestion de l’incontinence

Étant un aidant naturel, vous souhaitez ce qu’il y a de meilleur pour votre proche. Or, la bonne nouvelle c’est qu’avec un peu de planification et avec l’aide de bons outils, l’incontinence peut être prise en charge rapidement et discrètement. Le plus important est d’exprimer à votre proche que vous l’aimez inconditionnellement et que vous l’aiderez à préserver sa dignité, peu importe ce qui arrive. Les défis posés par l'incontinence peuvent être facilement surmontés en suivant les sept judicieux conseils suivants à l’intention des aidants naturels.

Conseil n° 1 : Suivre les conseils d'experts



Cela peut sembler à l’encontre du bon sens commun, mais de nombreuses personnes souffrant d’incontinence ne parviennent pas à consulter un médecin ou à suivre le traitement en raison de l'embarras qu’elles ressentent. Il existe de nombreuses causes à l'incontinence, assurez-vous que votre proche suive les directives de son médecin! Il doit faire les exercices qui lui sont prescrits qu’il s’agisse des exercices de Kegel ou d’autres exercices du plancher pelvien; de même, la consignation dans un journal des causes possibles de ses fuites peut s’avérer utile. Ne laissez pas les sentiments d’impuissance envahir votre proche. Aidez-le plutôt à faire face à la situation en s’appropriant la prise en charge de son incontinence. Le fait de rester confiné à la maison par honte ou par peur de subir un « accident » en public peut mener à l'anxiété et amplifier les sentiments de désespoir. Or, être bien préparé, c’est la clé de la liberté!

Conseil n° 2 : Essayer différents produits d’incontinence afin de choisir les meilleurs produits pour votre proche

L’utilisation de produits d'incontinence inadaptés à ses besoins peut s’avérer frustrante pour vous comme pour votre proche. Il est préférable de discuter du sujet avec votre proche et de consacrer le temps nécessaire à la recherche des produits les mieux appropriés à sa morphologie, ses besoins et son style de vie. L’une des façons d’y arriver est d’essayer différents produits. À cet effet, TENA propose une trousse d’échantillons gratuits que votre proche peut essayer avant d'acheter.

Lorsque vous faites votre sélection, il est essentiel de prendre également en compte les points suivants...

  1. Lorsque vous choisissez une serviette, une culotte à enfiler, une coquille absorbante, un piqué ou une culotte rattachable à volonté, tenez compte du degré de mobilité de votre proche. Une personne qui se déplace de façon autonome sera plus heureuse avec une culotte ou une serviette qui lui permettra de bouger librement.
  2. Choisissez la taille appropriée au bon ajustement. Porter une serviette trop courte ou trop étroite peut causer de l'inconfort. Tout comme le fait de porter une serviette trop grande peut entraîner un écoulement embarrassant et un « accident ».
  3. Choisissez le niveau d'absorption adéquat. En général, les serviettes à absorption supérieure dotées d’ailettes conviennent mieux à un usage pour la nuit.

Conseils n° 3 : Hygiène et soins - un impératif pour la personne incontinente

Les aidants doivent avoir certains articles en tout temps sous la main lorsqu’ils prodiguent des soins d’incontinence. En étant parfaitement préparé, votre proche s’armera de confiance et d’assurance. Voici une liste d’achats d’articles indispensables à garder sous la main à la maison comme dans les déplacements :

  • Débarbouillettes jetables (pour le nettoyage en vitesse)
  • Protège-dessous, serviettes, culottes protectrices, culottes ajustables ou coquilles absorbantes supplémentaires (en cas d’accident à la maison ou pendant une sortie) dotés d’une technologie contrôlant les odeurs
  • Crèmes et lotions nettoyantes et douces pour la peau (en particulier pour les personnes ayant de fréquents « accidents »)
  • Extra towels
  • Sacs en plastique de très grand format, de type Ziplock® (pour les vêtements et protections souillés)

Conseil n° 4 : Tenue vestimentaire camouflant l’incontinence

L’idée qu’un « accident» puisse survenir en public peut angoisser votre proche. Toutefois, les fuites ne devraient pas l’empêcher de sortir de la maison. Des culottes à enfiler par-dessus une protection contre l’incontinence procurent une apparence lisse sous les vêtements plus ajustés. Ces culottes permettront à votre proche de porter shorts, bermudas et pantalons préférés tout en profitant de la protection d’un protège-dessous, d’une serviette ou d’une culotte ajustable, ce qui se traduira par une allure confiante et élégante.


Conservez des pantalons/jupes/bermudas, des bas, des sous-vêtements ainsi que des chaussures de rechange dans la voiture ou dans un sac. Ils pourraient être utiles lors des sorties. De même, il est utile de conserver des piqués dans la voiture afin de protéger les sièges en cas d’incontinence en route pour le travail, pour la maison ou en faisant des courses.

Conseil n° 5 : Contrôler les odeurs à la maison

Les produits TENA sont conçus de façon à neutraliser les odeurs. L'utilisation de piqués pendant la nuit réduira la nécessité d’utiliser davantage de draps en plus de réduire les odeurs dans la pièce grâce à un système intégré de contrôle des odeurs.

Limiter la consommation d’aliments comme les asperges, qui confèrent une forte odeur à l’urine, et augmenter la consommation d'aliments riches en acidité, comme le jus de canneberge non sucré, contribue aussi à contrôler les odeurs. Les personnes souffrant d’incontinence fécale devraient porter une attention particulière aux aliments qui semblent causent ces malaises, et ce, pour être ensuite en mesure de les éviter.

Procédez régulièrement au lavage de toute la literie et des vêtements de votre proche et utilisez des produits efficaces pour le contrôle des odeurs et des fuites.

Conseil n° 6 : Faire bon usage du toucher

Les nouveaux aidants naturels peuvent ignorer comment s’y prendre. Que vous preniez soin d’une personne à mobilité très réduite ou d’une personne plus autonome, vous devez, en tout temps, observer les quelques règles suivantes :

  • • Parlez d’une voix lente, calme et sur un ton amical
  • • Approchez-vous d’elle par devant, jamais par derrière, et ne la touchez qu’avec sa permission/li>
  • • Posez des questions, une à la fois, et accordez-lui suffisamment de temps pour y répondre
  • • Adoptez une attitude positive et enjouée
  • • Parlez des choses qui lui tiennent à cœur

Conseil n° 7 : Souvenez-vous des gratifications du rôle d’aidant

Si vous, l’aidant naturel, êtes énergique et optimiste, votre proche sera enclin à manifester les mêmes émotions. Adoptez une attitude positive, prenez soin de vous et sachez que votre état d’esprit a des effets aussi bien sur vous que sur votre proche et sur toutes les personnes impliquées dans les soins qui lui sont prodigués.


Les personnes qui débutent dans leur rôle d’aidant naturel se sentent souvent dépassées. Or, les conseils prodigués de cet article devraient alléger vos préoccupations et vous permettre de parer à toutes les situations. D'autres sont passés par là avant vous et ont partagé leurs découvertes et leurs connaissances. En suivant ces sept judicieux conseils, vous ressentirez sans doute la profonde satisfaction de savoir que votre proche reçoit d'excellents soins.

 
 
 
 
 
 

« Avoir un produit dans lequel je peux faire confiance et qui ne laisse pas échapper de liquides, c'est ce qui compte pour moi. J'utilise les culottes ajustables le jour comme la nuit.»

- Consommatrice TENA® de Toronto, Ont.

Ressources utiles

Exercise et Incontinence

Commentaires sur les produits